CLOU - MAGAZINE

NUMERO 2 - DECEMBRE 2002
PAGE 1

SOMMAIRE

UN NOM POUR JOJO-LE-MEROU : PORSCHE CAYENNE (Cette page)
SALON DE BOLOGNE 2002 (Page 2)
UN CLOU DES CARPATHES : CITROEN AXEL (Page 3)
 


UN NOM POUR JOJO-LE MEROU : PORSCHE CAYENNE

 

Beaucoup d'observateurs se sont étonnés (à juste titre) de voir la digne Maison de Stuttgart, jusque là fidèle à sa dénomination chiffrée des modèle, se mettre à adopter pour son dernier-né un nom qui évoque le bagne.

C'est grâce à notre espion infiltré chez Porsche depuis quelques mois, le Pr. Rappoltangluth, que nous avons pu connaître cette prodigieuse aventure que nous allons vous raconter ici.

Tout d'abord, le style du véhicule a été déterminé par deux axes majeurs en matière d'influence : Le Mérou et le Cochon-qui-rit.

Le Mérou est un poisson un peu gras, au regard crétin mais très affectueux. Wendelin Wiedeking, ému aux larmes par le film du commandant Cousteau "Le Monde du Silence" a juré, dans sa plus tendre enfance, de rendre hommage à l'un des personnages de ce long métrage : Jojo-le-mérou. C'est ainsi que ce nom devint le code du projet de Porsche 4x4.

Pas méchant mais pas malin : le mérou  
Le "cochon qui rit" est un jeu amusant qui illustre à merveille la politique d'organes communs à plusieurs modèles, que l'on assemble en famille pour obtenir un joli cochon (ou bien une vilaine voiture). Le croisement de ces deux influences a donné naissance à un véhicule difforme que les équipes de marketing devaient baptiser d'un nom adéquat.
  Pour le plaisir des petits et des grands : le cochon-qui-rit.
Le staff commercial parvint in extremis à persuader W. Wideking de ne pas baptiser le véhicule "Jojo le Mérou" en prétextant que le nom avait déjà été déposé par un concurrent.

"D'accord, mais je veux un nom qui soit phonétiquement lié à Carrera"

On lui proposa une liste parmi lesquels on notera les noms suivants : Caramba, Castafiore, Cartouche, Carriole, Casimir... Ce dernier nom, qui collait bien à la philosophie du modèle, fut retenu et une série de logos fut même commandée pour les tests clientèle.

Le gentil monstre des profondeurs  
Malheureusement, le groupe audiovisuel Endemol, avait fait racheter par son représentant français, l'animateur Arthur, les droits d'utilisation du nom du mangeur de gloubiboulga.

Au bout de quinze heures de réunion, le nom de Cayenne fut proposé par un jeune stagiaire. L'esprit embrumé par le schnaps et la bière, le comité de direction trouva l'idée excellente.

Il fut même question d'un pick-up qui serait appelé Alcatraz, mais c'est une autre histoire que nous vous raconterons un jour...

  Le Cayenne est toujours prêt pour aller se baigner

 

PAGE SUIVANTE -->

RETOUR MENU ARCHIVES CLOU-MAGAZINE

RETOUR MENU PRINCIPAL

POUR ME DONNER VOTRE AVIS, VOS SUGGESTIONS, VOS REACTIONS, CLIQUEZ ICI !

Tous les textes de CLOU-MAGAZINE sont sous copyright de Laurent Bunnik et ne peuvent être reproduits sans l'accord de son auteur (Au cas où cela intéresserait quelqu'un !).