CLOU - MAGAZINE

NUMERO 9 - JUILLET 2003
PAGE 1

SOMMAIRE

LES MALADIES MENTALES DES AUTOMOBILISTES, par le Professeur RAPPOLTANGLUTH :
LE SYNDROME DE PETER PAN OU LE TWINGUISME (Cette page)
LES NEWS, par JEREMY BLACKSON (Page 2)
CLOU EXOTIQUE : CHOC ET STUPEUR AUX USA (Page 3)


LES MALADIES MENTALES DES AUTOMOBILISTES
LE SYNDROME DE PETER PAN OU "TWINGUISME"

Un nouveau collaborateur : le Professeur Rappoltengluth

Dans un souci constant d'améliorer le contenu qualitatif de ce magazine, la rédaction s'est enrichie d'un nouveau membre, le professeur Archibald Rappoltengluth. Ce dernier est un éminent spécialiste des maladies mentales appliquées à l'automobiliste. Diplômé de l'Institut Supérieur de Psychologie Améliorée, il fut l'auteur d'ouvrages aujourd'hui introuvables, mais qui font autorité en la matière. Citons notamment "Laisse ton Freud au garage" et "Tiens ta droite, abruti !"

Sa spécialité : traquer les déviances qui conduisent certains automobilistes à choisir certains modèles ou, au contraire, comment certaines voitures génèrent certains comportements asociaux.

La Twingo : une Play-mobile ? Mais laissons maintenant parler le spécialiste :
La Renault Twingo : une volonté de rajeunir la clientèle

Il est assez évident que Renault a cherché, dès le départ, a viser une clientèle nostalgique de son enfance, et même de son premier âge. Ces gens sont frappés du syndrome dit "de Peter Pan" et refusent de grandir. Ils aiment les formes rondes, douces, évoquant le sein maternel et les plaisirs simples des premières années.

Les tests "cliniques" d'avant le lancement, ont été validés par des enfants âgés de moins de trois ans, ce qui explique en grande partie l'aspect extérieur.

Un des premiers prototypes en
cours de test : concluant !
Le succès du modèle, dès son lancement, montra que Renault avait visé juste !

De plus, le nom de Twingo évoquait un néologisme enfantin, comme "Poutou" ou "Lala".

Mais cela voulait-il dire que des millions de gens, clients de Twingo, étaient tous des Peter Pan ? Non, c'est plus grave que cela, car la Renault Twingo a créé une nouvelle maladie, le Twinguisme !

Le Twinguisme est une sorte de régression mentale qui saisit l'individu sain qui prend le volant d'une Twingo. Il tripote les quelques boutons rouges ou verts, commence à balbutier des mots incohérents.

Au bout de quelques semaines de conduite de Twingo, le malade devient incapable d'articuler une phrase. Il ne peut plus faire le plein du véhicule et interpelle le pompiste en hurlant "A pu !" quand la jauge est à zéro.

Au volant de la Twingo, la régression vous guette ! A ce moment, la famille a vraiment le devoir de s'inquiéter.

En effet, bientôt le conducteur de Twingo ne se maîtrisera plus : il essaiera de mordiller la fausse sucette qui a pris la place du levier de vitesses (et dont on se demande bien l'utilité !), il collera ses chewing-gums et ses crottes de nez sous le tableau de bord.

Tout ceci détourne l'attention du conducteur de la circulation ambiante.

La Twingo, bien heureusement, ne va pas vite, ce qui permet de limiter les conséquences du twinguisme à l'enceinte des villes. Cette maladie a également pour effet de garer la voiture n'importe où et n'importe comment (sur un passage piétons ou une piste cyclable de préférence).

Lorsque l'on fait une réflexion au twinguiste, il répond "c'est celui qui le dit qui y est". 

Renault a même remplacé le levier de vitesse par
cette fausse sucette : certains clients se sont
cassés les dents !
Les forces de l'ordre ont depuis longtemps compris qu'il ne servait à rien de verbaliser le twinguiste, mais que la menace de prévenir les parents était très efficace.
L'avenir des twinguistes

Tout d'abord, un twinguiste, au bout de quelques mois, devient incapable de conduire une autre voiture qu'une Twingo (Et c'est ce qui oblige Renault à continuer à fabriquer ce modèle, malgré les dégâts qu'il occasionne).

Une future Twingo est en préparation, incluant : un pot de chambre sous le siège du conducteur, un avertisseur qui fait "coin-coin", un distributeur de caram'bars pour éviter que le twinguiste mordille la voiture.

Une alternative au twinguisme ?

Aucune autre voiture que la Twingo ne permet d'assouvir le twinguisme. Une lamentable tentative, la Smart, s'est soldée par un échec.

Un twinguiste s'est échappé sur la route !  
En effet, la Smart est surnommée par les twinguistes "panpancucul" : son bruit, sa suspension rigide, ses sièges en bois, ses couleurs agressives et ses plastiques coupants effraient le conducteur de Twingo, habitué à être dorloté.

Maintenant, si l'un de vos amis ou de vos parents est devenu twinguiste, et que vous voulez l'en guérir, que faire ?

Une bonne fessée et au lit !

PAGE SUIVANTE -->

RETOUR MENU ARCHIVES CLOU-MAGAZINE

RETOUR MENU PRINCIPAL

POUR ME DONNER VOTRE AVIS, VOS SUGGESTIONS, VOS REACTIONS, CLIQUEZ ICI !

Tous les textes de CLOU-MAGAZINE sont sous copyright de Laurent Bunnik et ne peuvent être reproduits sans l'accord de son auteur (Au cous où cela intéresserait quelqu'un !).