CLOU - MAGAZINE

NUMERO 17 - MARS 2004
PAGE 1

SOMMAIRE

EDITORIAL - LES CLOUS DU SALON DE GENEVE (Cette page)
SPECIAL SBARRO : LE FOU DU LEMAN N'EST PAS MORT ! (Page 2)
DOSSIER DE PRESSE LADA : UNE MINE D'INFORMATIONS (Page 3)


EDITORIAL

Comme l'an dernier, nous ne traiterons ce mois-ci que du Salon de Genève, car
la matière est toujours aussi abondante.

Bien que les constructeurs aient pris la déplorable habitude de dévoiler leurs
nouveautés plusieurs semaines avant l'événement, ce salon nous apparaît comme
un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.

La célébrité de notre magazine devenue maintenant bien établie, notre équipe
s'est vue inviter dans toutes les réceptions, dans les meilleurs hôtels de la région,
et Gérard Piquassiette a pu draguer toutes les hôtesses en toute impunité.

C'est bien ainsi que le métier de journaliste automobile prend toute sa dimension.

Laurent Bunnik

LES CLOUS DU SALON

PREMIER PRIX : LA PEUGEOT 307 BERLINE

La rédaction a déjà signalé la propension des stylistes de Peugeot à s'inspirer des productions germaniques, particulièrement celles du groupe VW-Audi. Cette fois-ci, la copie de la Polo Classic 1996 (ou Seat Cordoba) est parfaite, c'est à dire aussi épouvantable que le modèle.

Le fait que ce modèle soit destiné à la Chine Populaire n'est pas une excuse. On ne peut impunément outrager une puissance nucléaire d'un milliard d'habitants.

Peugeot 307 : une fin tragique  
SECOND PRIX : ROVER 75 V8

Les dirigeants de BMW se dilatent la rate : après avoir cédé pour une poignée de kartoffeln la merveilleuse 75 aux nouveaux dirigeants de Rover, ils voient ces derniers s'acharner à la défigurer, dans le but d'annihiler des chiffres de vente déjà fort mal en point.

Après le "fifty pence look" (voir Clou-Mag de février), les furieux de chez Rover ont annexé la partie avant du concept   Audi Nuvolari pour la nouvelle V8 !

  Rover 75 V8 : von München zu Ingolstadt
TROISIEME PRIX : ROLLS ROYCE 100EX

Les allemands sont de grands gamins qui aiment jouer à qui pisse le plus loin : Bentley, Bugatti, Maybach... en-dessous de 16 cylindres et de 1000 chevaux rien ne compte.

BMW avait certes présenté la monumentale Rolls Royce Phantom l'an dernier, mais avec une motorisation trop anémique pour animer ses trois tonnes.
Cette 100EX vient remettre les pendules à l'heure, avec 9 litres de cylindrée et 64 soupapes.

Dommage que la précipitation ait amené la marque à apposer la Spirit of Ecstasy sur une carrosserie bâclée : oubli des pare-chocs et des phares, portières ouvrant dans le mauvais sens et logo peint en rouge au lieu du noir...

La folie des grandeurs. Laurent Bunnik

PAGE SUIVANTE -->

RETOUR MENU ARCHIVES CLOU-MAGAZINE

RETOUR MENU PRINCIPAL

 

POUR ME DONNER VOTRE AVIS, VOS SUGGESTIONS, VOS REACTIONS, CLIQUEZ ICI !

Tous les textes de CLOU-MAGAZINE sont sous copyright de Laurent Bunnik et ne peuvent être reproduits sans l'accord de son auteur (Au cas où cela intéresserait quelqu'un !).